Poetries - Tu me bottes
Tu me bottes
Dans une attitude de bas relief
Avec tes histoires de pieds
Qui marche sur des œufs.

Peut être y a-t-il du nouveau sous la lune ?

Un monde au bord du rêve
Une nuit qui se fait profonde
Plaisir
Jubilation
Ce ne sont pas des pieds d’altesse.
Pourtant leur galbe si délicat
Effleura mes âpres regrets

Tu me chausses
Etoile provocatrice
Dans l’ombre trompeuse de la nuit
Splendeur des amours

Peut être y a-t-il du nouveau sous le soleil ?

Baisers gorgés de vos blessures
Je passe le temps en dansant
Entre tessie et sans gène
Pauvres amours banals

Tu me bottes
Et grimpes jusqu’à l’entrejambe
Sur des airs de mauvais films
Vers ces temples voués aux dieux passés
Que des fontaines à peine taries
Tracent en lettres rouges d’un pinceau cursif
Cœurs blessés

Peut être y a-t-il du nouveau sous l’éclipse ?
<i>Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation individuelle
 et privée sont interdites. Toute demande d’autorisation pour quelque utilisation que ce soit doit être adressée à
 ADAGP : 11 rue Berryer - 75008 PARIS - Tél : 01.43.59.09.79 - fax : 01.45.63.44.89 

 

Poetries-->


Preview Preview     Print the article Print the article


^ Top ^